Région Alsace

CCI Info Services

03 90 20 67 68

Horaires d'ouverture :
Du lundi au vendredi : 08:30 - 17:00

Vous etes

Humans of Bizz & Buzz* : retour sur les Jedis du web

Le 3 décembre 2019 | Actus web
CCI Alsace

*Les humains au coeur de Bizz and Buzz

 

16 Octobre 2019. Il fait beau à Strasbourg, et c’est déjà une bonne nouvelle.

Ce matin, les conférences s’enchaînent dans le cadre du festival Bizz and Buzz. Mais qu’est-ce que c’est que ce Bizz and Buzz ? La fiche officielle dit : « le rendez-vous des professionnels pour partager et apprendre à exploiter le numérique dans leur activité. Résolument pratique et concret, B&B sélectionne les sujets les plus chauds du moment et ceux qui les maitrisent au quotidien ».

Voyons un peu ce que Bizz and Buzz a dans le ventre….

 

Je suis là dans un cadre un peu particulier, avec ma casquette d’étudiante en Master 2 Emarketing de l’EM Strasbourg. Les étudiants « couvrent » l’évènement, en tant que CM et journalistes. La conférence à laquelle nous assistons s’appelle « Les Jedis du Web #6 » … Tout un programme.

Les twittos jouent frénétiquement du pouce tandis que les apprentis journalistes écoutent les humains de Bizz and Buzz.

Mon travail à moi consiste à écrire un article de fond sur un sujet abordé lors de cette conférence.

Mais comment, à l’ère de la vidéo et des images produites par milliers, élabore-t-on un contenu écrit qui intéresse les gens ? Multiplier les GIF, les photos, les couleurs, les effets ? Ou tout simplement vous parler des humains qui nous ont amenés avec eux ce matin dans leurs pratiques et leurs expériences. On ne dira pas qu’ils nous ont fait rêver - ce n’était quand même pas le but - mais nous sommes restés assis volontairement à écouter des retours d’expériences qui nous ont intéressés, voire passionnés.

Voici mon florilège personnel (qui n’engage que moi) :

 

D’abord, Florian Miconi, responsable de domaine chez EID, nous explique que l’IA pulvérise les humains au jeu de « Trouvez Charlie » si on l’a entrainée pour faire ça (même chose pour le jeu d’ échecs, d’ailleurs). On sent la salle inquiète. Ça nous met un coup au moral. Toutefois, la bonne nouvelle est que si on change les règles du jeu et que l’on demande à l’IA de faire autre chose, sans l’avoir entrainée (trouver la copine de Charlie ou son chien… J’invente là, hein !) les humains sont toujours les plus forts (hé ! hé !)

 

loic_leuliette_copyright_pgraffmann.jpgPlus tard, Loïc Leuliette, directeur des relations médias et de la communication de crise de la SNCF (il le dit, et LINKEDIN corrobore, donc c’est vrai !) vient nous expliquer « comment gérer une situation de communication inattendue ». Inattendue : version édulcorée de Aaaaarghhhh… Grosse galère.

En effet, on ne transporte pas 5 millions de voyageurs en France chaque année sur 30 000 kms de voies ferrées sans être un petit peu calé sur le sujet. Et les occasions de « criser » ne manquent pas dans la vénérable institution : intégrité du réseau ferroviaire, relations sociales, sécurité des voyageurs et des agents et risques sociétaux.

LoÏc Leuliette n’est pas arrivé dans la communication la semaine dernière… Il dit des choses comme : « il y a un gap entre les recettes… genre… la com. de crise en 12 leçons et la réalité ». Il explique que la communication de crise, cela peut être « celui qui parle le premier a raison », mais pas toujours. D’après-lui, parfois, pour enrayer une situation qui menace de sortir des rails, il faut se rapprocher du bon journaliste, qui va pouvoir remettre les choses en perspective et apaiser le débat. Et surtout, il insiste sur la recherche de la vérité (ndlr : les humains sont si prompts à inventer, édulcorer et transformer) et la transparence. Du bon sens, et beaucoup de jugeotte, du professionnalisme, de bons CM quand même, hein… « C’est fini, le Community management que l’on confiait au stagiaire parce qu’il était jeune et qu’il avait Facebook sur son portable ! ». Le Bad Buzz existe bel et bien, et dans une institution comme la SNCF, qui cristallise autant d’intérêt, passion, râleries et moqueries, il faut beaucoup de technologies, mais aussi une bonne dose d’humain pour garder la communication sous contrôle.

 

 

 

Plus tard encore, Annabelle Bendel, chef de projet digital chez Agence Pan prend la parole. Sur son compte Twitter il est noté : « Fais du digital dans la vraie vie chez @AgencePan ». Annabelle était la seule intervenante féminine au milieu de tous ces chevaliers Jedis du Web. Et croyez-moi, Annabelle manie le sabre laser de la com. numérique comme personne !

Elle nous explique d’abord qu’elle est tombée dans les médias sociaux toute petite, avant même leur véritable existence (#earlyadopter), via un forum pour les enfants qui s’appelait Kazibao. On ne s’en souvient pas, c’est normal.

Le sujet de son intervention est : « Maintenir la conversation avec sa communauté, pourquoi ? Jusqu’où et comment ? ». En gros, que faire lorsqu’on se fait insulter sur ses réseaux ? Faut-il laisser couler ? Comment modérer les « haters » ?

On sent qu’il y a beaucoup de vécu là aussi, beaucoup de passion. Et surtout, Annabelle, on ne la provoque pas impunément. Elle a un sabre laser, ne l’oublions pas ! Mais elle ne s’en sert pas n’importe comment.

 

Voici les 6 étapes à garder en tête pour répondre à un commentaire négatif :

1 – On reste courtois

Cela parait évident. Et ben parfois, on a juste envie de SORTIR DE SES GONDS lorsque la personne nous insulte tous les jours sur notre page FB !

 

2 – On est créatif dans sa façon de répondre

L’humour est une arme de pacification massive. Un GIF de mouton fait taire les commentaires les plus haineux !

 

3 – On fait du sur-mesure

Les réponses toutes faites, les messages stéréotypés… Ça ne marche pas du tout.

 

4 – On ne sur-réagit pas

Au fond de soi-même, on bout… À l’extérieur, on est Maître Yoda

 

5 – On rétablit la vérité

Toujours rechercher et exprimer ce qui est la réalité. Les gens mentent, déforment et extrapolent.

 

6 – Faites-vous accompagner

Parce qu’à plusieurs, on est plus fort.

 

Ce que je retiens aussi, c’est qu’il ne faut pas supprimer les commentaires !!!! On répond, on trouve un truc ! On ne supprime pas !

Voilà. L’énergique Annabelle va laisser la place à d’autres. Pas facile de passer après elle, hein, Messieurs ?

La matinée n’est pas finie, mais j’ai déjà appris plein de choses.

 

Avant, je dois avouer que je ne connaissais pas l’existence du festival Bizz and Buzz… La faute au « nez dans le guidon », c’est sûr ! Mais les humains qui le portent et qui y participent sont sa richesse et les sujets sont si passionnants que je réserve déjà ma place pour l’année prochaine !

Pascale Graffmann

 

Merci à :

Stras'GΞЯAUD @SxbGG

Jessie Pallud @Siddji

Mélodie Clauss @MelodieClauss

 


Article proposé par les étudiants de l'EM Strasbourg en Master 2 E-marketing et stratégie digitale ayant assuré le Community Management du Festival dans le cadre d'un projet pédagogique.

Rédactrice :Pascale Graffmann 

 

Source : Conférences "Les Jedis du Web"