Skip to main navigation Skip to main navigation Aller au contenu principal Skip to breadcrumb Skip to footer

CCI Alsace Eurométropole

1er accélérateur pour les entreprises

L'envie d'entreprendre en Alsace résiste à la crise sanitaire

Les créations d’entreprises frôlent le million en France en 2021, un nouveau record historique selon l’Insee. Un essor qui se confirme également en Alsace qui enregistre l'an dernier près de 13 000 nouvelles immatriculations d’établissements.
  • #CRÉATION D'ENTREPRISE
  • L'envie d'entreprendre en Alsace résiste à la pandémie
    Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter Partagez sur LinkedIn
    Partagez par Email
    Imprimez
    Jeudi 3 février 2022

    Nouveau record historique du nombre de créations d’entreprises en France en 2021


    Google Trends révèle dans « l’année en recherches » que les internautes du monde entier ont eu de nouvelles envies d'entreprendre en 2021. Ils ont davantage cherché « comment créer une entreprise » que « comment trouver un travail ».


    L'envie d'entreprendre des Français n'a pas été échaudée par la pandémie. L’Insee confirme en effet dans sa publication Insee Première (n° 1892 • Février 2022) la forte hausse des créations de sociétés et micro-entreprises en 2021, dans la plupart des secteurs.

     

    Près d’un million de créations d’entreprises en 2021 : la pandémie n'a pas eu raison de l'esprit d'entreprise des Français.

    Le nombre de créations d’entreprises en France atteint un nouveau record avec 995 900 créations, soit 17 % de plus qu’en 2020, année du précédent record en dépit d’un fort recul des créations lors du premier confinement en 2020.

     

    Les Français ont continué à créer des entreprises en pleine pandémie.

     

    Près de deux créations sur trois sont des micro-entrepreneurs.

    L’immatriculation des entreprises individuelles sous le régime du micro-entrepreneur s’accroît de 17% en 2021 pour atteindre 641 500 créations. Ces dernières ont doublé depuis 2017, année précédant le relèvement des plafonds de chiffre d’affaires ouvrant droit au régime.

     AVIS D'EXPERT 

    Laetitia Coccorullo - Conseillère création

    Si 2 entreprises sur 3 se créent aujourd’hui sous le régime de la micro-entreprise, cela reflète aussi le désir des salariés de franchir le cap en devenant leur propre patron. En effet, la micro-entreprise permet de se lancer pour tester son activité, créer son réseau. La prise de risque est un réel challenge pour les futurs chefs d’entreprise et la micro-entreprise permet véritablement ce tremplin pour construire et faire évoluer son entreprise.”

    Ces créations correspondent à une mutation de l’économie en cours depuis quelques années et la crise du Covid n’a fait que l’accélérer.


    Les créations de sociétés ont aussi fortement progressé. Elles affichent une hausse de 24% pour s’élever à 271 000 créations. C’est la plus forte progression enregistrée sur les dix dernières années.


    Les créations d’entreprises individuelles classiques quant à elles augmentent plus modérément de 2% en 2021 soit 1 400 créations de plus qu’en 2020 pour un total de 83 400 créations.


    Cela fait plusieurs années que le nombre de création d’entreprise augmente régulièrement. D’ailleurs, le nouveau contexte épidémique ne semble pas faire peur à ceux qui se lancent dans l’aventure entrepreneuriale. Le désir de se mettre à son compte paraît toujours fort chez les Français.


    La loi Pacte a également simplifié les formalités. La loi PACTE : pour la croissance et la transformation des entreprises

    Les aides aux start-up incitent aussi plus d’entrepreneurs à se lancer, en particulier des jeunes qui ne rêvent plus nécessairement d’évoluer au sein de grands groupes.
     

    Forte évolution des créations d’entreprises dans la plupart des secteurs

    Avec 25 100 nouvelles créations en un an, le secteur des transports et de l’entreposage progresse fortement de 25% en 2021 (+22% en 2020). Ce secteur génère 13% de l’ensemble des créations. L’Insee précise que son expansion est liée à celle des autres activités de poste et de courrier (essentiellement dans la livraison à domicile) qui représente 83% des créations de ce secteur et qui relèvent très largement du régime du micro-entrepreneur.


    Le secteur des activités spécialisées, scientifiques et techniques rebondit en 2021 avec 24 000 créations en un an (+17%) – après un recul de 3% en 2020. Il génère 16% des créations, son augmentation étant portée principalement par les activités de conseil pour les affaires et autres conseils de gestion (+12%), les activités spécialisées de design (+40%) et le conseil en relations publiques et communication (+53%).

     

    Enfin le troisième secteur contribuant le plus à la hausse globale des créations est celui des entreprises de services aux ménages avec 22 600 créations en un an (+42%).

     AVIS D'EXPERT 

    Déborah Martins - Conseillère création

    Les porteurs de projet que nous rencontrons en ce moment ont bien compris l’intérêt de se former à leur futur nouveau métier, celui de chef d’entreprise. Ils veulent mettre toutes les chances de leur côté pour passer la barre des 3 ans, comme les 80% des projets que nous accompagnons.”

    35 ans : l’âge moyen des créateurs d’entreprises individuelles

    L’âge moyen des créateurs d’entreprises individuelles reste stable en 2021, à 35 ans. La part des moins de 30 ans est plus élevée chez les micro-entrepreneurs (41 %) que chez les créateurs d’entreprises individuelles classiques (35 %).

     

    Tous types d’entreprises individuelles confondus, les créateurs sont les plus jeunes dans les transports et l’entreposage (29 ans en moyenne, et 60 % ont moins de 30 ans), dans l’information et la communication (32 ans en moyenne). À l’inverse, ils sont généralement plus âgés dans l’industrie et les activités immobilières (39 ans en moyenne).


    4 créateurs d’entreprises individuelles sur 10 sont des femmes

    Les femmes ont créé 41 % des nouvelles entreprises individuelles en 2021 une proportion qui évolue peu depuis 2015. Elle a cependant évolué progressivement depuis 30 ans (29 % en 1987 et 33 % en 2000). L’Insee note qu’elles sont majoritaires dans la santé humaine et l’action sociale (74 %), les autres services aux ménages (74 %), l’industrie (60 %) et l’enseignement (52 %). La part des hommes étant la plus élevée dans la construction (98 %), les transports et l’entreposage (90 %) ainsi que l’information et la communication (74 %).

    Belle envolée des créations d’entreprises en Alsace


    Avec 12 727 établissements immatriculés en Alsace l’année dernière, l’Alsace affiche une évolution de 15,4 % (+17% dans la Bas-Rhin et +14% dans la Haut-Rhin) et confirme la progression observée sur le territoire national.


    Moins de défaillances : la stratégie du "quoiqu'il en coûte" du gouvernement semble avoir fonctionner, puisque l’Alsace enregistre une baisse de 16,2 % des radiations. Il y a eu moins de défaillances en 2021 (6 616 établissements) qu’en 2020 (7 296 établissements). Un choix qui a peut-être permis de maintenir le tissu économique français en vie malgré la crise du Covid qui se poursuit et éviter les faillites en cascades.